Pour cette Journée internationale des droits des femmes 2016, Omio vous a concocté un top 7 des courses à pied, marathons et semi-marathon à suivre en Europe, toutes ont été testées et approuvées par des expertes du running ! Entre force mentale et préparation physique, voici leurs conseils pour atteindre ses objectifs sportifs de 2016 associés à nos conseils pour voyager en Europe et profiter de la course ou de l’ambiance sur place.  

Semi-Marathon de Barcelone, Espagne

conseillé par Marie, du blog Hotsteppers

Arc de Triomphe de Barcelone

Crédit photo : Marie Gaymard, Hotsteppers

Chaque course est un voyage en soi mais quand il s’agit de voyager pour courir, c’est encore une autre histoire !

Mon meilleur souvenir de course en dehors des frontières françaises reste de loin le semi marathon de Barcelone. 1ère fois sur la distance mythique du 21,195 km et pourtant ma course est passée comme une lettre à la poste avec un chrono final inespéré. La recette de ce succès : un décor dépaysant, lumineux, ensoleillé, qui arrive à point nommé en plein hiver parisien. Une ambiance en bord de course qui dépasse de loin tout ce que j’avais pu connaître auparavant. Un peu d’Arc de Triomphe, une visite à bonne allure dans les rues de la ville puis un bord de mer à tomber.
Conseil : L’absence de ravitaillement sucré avant le 15ème km m’avait causé une légère baisse de vigilance que j’aurais pu éviter en prévoyant une boisson sucrée sur moi, mais à ce détail près, cette course associée à un week-end prolongé pourrait devenir votre meilleur souvenir running en Europe.

Comment s’y rendre ?

Venir à Barcelone est très simple et vous pouvez choisir entre de multiples options :

  • Aéroport de Barcelone-El Prat desservie par de très nombreuses compagnies aériennes
  • Gare de Barcelone-Sants où vous retrouverez le TGV
  • Gare de Barcelone-França désservie par des trains régionaux
  • Gare routière du Nord desservie par Eurolines ou Flixbus, pratique pour les petits budgets

Un grand merci à Marie créatrice du blog Hotsteppers , un blog multisports historiquement centré sur le running.

“Le blog met l’accent sur l’expérience, le vécu, les émotions et le sens que l’on donne à ses défis sportifs quels qu’ils soient, pourvu qu’il y ait l’ivresse de l’abnégation.”

Retrouvez Marie sur Instagram et sur son blog sur Facebook.

Marathon d’Amsterdam, Pays-Bas

conseillé par Marie-Amélie, du blog Running Heroes

Marathon d'Amsterdam

Crédit photo : Marie-Amélie pour Running Heroes

16 octobre 2015 il est temps de décoller pour le marathon d’Amsterdam. Toute la famille est prête pour allonger la foulée sur le bitume de la Venise du Nord. Pour moi, ce sera sur la distance du semi en préparation du Marathon de La Rochelle quelques semaines plus tard. Un parcours mêlant urbain et parc, comme la ville d’Amsterdam sait si bien le faire. Du Stade Olympique pour le départ et l’arrivée, au célèbre Rijksmuseum en passant par le magnifique parc Vondel, les 21,1 kilomètres ont été l’occasion de découvrir la ville mais aussi et surtout de supporter Olivier, mon compagnon, aligné quant à lui sur marathon. Résultat : 42,2 kilomètres bouclés en 2:33:13 pour la fusée Olivier et 1:23:40 pour ma part sur le semi. Un formidable souvenir familial, sportif et culturel, je suis prête à redécoller pour l’édition 2016 !
Conseil : Comme celui de Berlin, le parcours du Marathon d’Amsterdam est extrêmement plat. Propice aux chronos endiablés, il n’est pas nécessaire de glisser des séances en côtes dans son plan d’entraînement mais plutôt de privilégier des séances sur terrain plat pour vous habituer à ce type de parcours.
Mon moment préféré de la course : la traversée de ce parc Vondel, atypique, où une sacrée ambiance règne déjà tout au long de l’année mais multipliée par 10 le jour de la course !

Comment s’y rendre ?

Afin de choisir au mieux votre voyage vers Amsterdam, voici les différentes options possibles :

  • Aéroport d’Amsterdam-Schiphol, très pratique et proche du centre-ville, idéal pour les voyages courts
  • Gare d’Amsterdam iCentraal avec le célèbre Thalys faisant plusieurs allers et retours dans la journée, pratique pour les nordistes
  • Gare routière de Sloterdijk desservie par Ouibus (ancien IDbus)
  • Gare routière de Duivendrecht desservie par les bus Eurolines

Un grand merci à Marie-Amélie pour sa participation, rédactrice chez Running Heroes, un site qui permet aux coureurs d’être récompensés au fur et à mesure de leur pratique sportive avec des cadeaux offerts par de grandes marques qui deviennent alors des sponsors des pratiquants.

“Vous courez. Soyez récompensés.”

Retrouvez tous les cadeaux et conseils de Running Heroes sur leur page Facebook internationale.

Course Marseille-Cassis, France

conseillée par Laura, du blog Les baskets à paillettes

Laura pour la course Marseille-Cassis

Crédit photo : Maindru photo

La course historique qui fait rêver et trembler les coureurs de France et de Navarre !

Marseille-Cassis, c’est tout d’abord un cadre mythique : cette course sur route de 20km traverse la garrigue du Parc National des Calanques, avec la mer Méditerranée en toile de fond.  On la choisit comme un défi, pour la beauté des paysages, pour la montée infernale, et pour la traditionnelle baignade à l’arrivée ! Cette course populaire (plus de 15 000 participants) a pour particularité son dénivelé important : 327 mètres au passage du Col de la Gineste. Mais le jeu en vaut la chandelle, la fête est au rendez-vous tout le long du parcours, et l’arrivée sur le Port de Cassis est tout simplement magique.
Mes conseils : bien se préparer à la 1ère épreuve, celle du dossard ! Ils sont généralement tous vendus en quelques heures le jour de l’ouverture des inscriptions. Pour l’entraînement, la seule consigne est de bien travailler le dénivelé, pour préparer ses jambes autant que son mental. Le jour J, oubliez la voiture, Marseille est paralysée. Rendez-vous sur la ligne de départ en métro (ticket offert avec le dossard), et organisez votre retour avec les bus et trains mis à la disposition des coureurs à Cassis.
Enfin dernier conseil : ne vous couvrez pas trop ! Il peut faire encore plus de 20 degrés fin octobre dans la région !

Comment s’y rendre ?

De nombreuses possibilités de transport s’offrent à vous pour se rendre à Marseille :

  • Gare de Marseille – Saint-Charles
  • Aéroport de Marseille – Provence qui propose des liaisons régulières avec Paris, Bordeaux, Lille et Nantes
  • Gare routière de Marseille desservie par les nouvelles compagnies de bus Flixbus, Isilines, Ouibus, Startshipper et Megabus à partir de dizaines de villes en France


Un grand merci à Laura du blog Les Baskets à Paillettes, coach sportive et blogueuse à Marseille. Ses spécialités : les cours collectifs, le small group training et le running.

“J’aime amener mes élèves à se dépasser tout en gardant la banane!”

Retrouvez toutes les courses et les conseils de Laura sur son profil Instagram et sa page Facebook.

Marathon de Florence, Italie

conseillé par Nadia, de Nadia Runs Paris

Nadia lors du marathon de Florence

Crédit photo : Nadia du blog NadiaRunsParis

Un petit marathon à Florence reste l’occasion idéale de découvrir une ville en courant. Et quelle ville ! Majestueuse, empreinte de culture et authentique, Florence reste une ville mythique à tout point de vue. J’étais logée près du Palaccio Vecchio où j’avais pris un appartement en AirBnb. Nous pouvions admirer le Duomo et la splendide sculpture de David. Nous avons aussi pu profiter des bonnes glaces et des restaurants italiens. Je garde précieusement toutes ces adresses car j’ai bien l’intention d’y retourner. Un peu plus de 9700 participants sont présents sur ce marathon, ce qui reste raisonnable. L’organisation est parfaite.  Le parcours reste un classique à l’italienne qui vous emmènera à travers les principales artères de la ville, dans le parc vert de la Cuscine, vers le Duomo et l’arrivée dans la Piazza San Croce si impressionnante. Je suis alors étonnée du petit déjeuner du départ : café, thé, barres de céréales, pains, gâteaux sans gluten et fruits. Les meneurs d’allure mettent l’ambiance et vous guident jusqu’à l’arrivée. L’ambiance est excellente avec des spectateurs qui vous encouragent chaleureusement.
Un conseil : venez deux jours avant pour profiter pleinement de la ville et toujours avec votre bouteille d’eau !

Comment s’y rendre ?

Afin de visiter Florence, voici vos possibilités de voyage :

  • Aéroport de Firenze-Peretola, aussi connu sous le nom d’Amerigo Vespucci, qui accueille des vols de la compagnie Vueling principalement, accessible à partir des grandes capitales européennes
  • Gare ferroviaire de Santa Maria Novella, gare centrale et 4ème plus grande d’Italie, il y a de fortes chances qu’elle soit votre destination
  • Gare ferroviaire de Firenze Campo di Marte, gare située plus au sud, desservie principalement par les trains express Intercity et Thello, pour les voyages de nuit
  • Gare routière Autostazione SITA qui accueille les grandes compagnies de bus internationales, pratique pour les petits budgets

Un grand merci à Nadia du blog Nadiarunsparis pour sa collaboration.

“Runneuse, hyperactive et parisienne, je me fais plaisir en courant les marathons. Et courir un marathon à l’étranger reste une expérience incroyable.”

Retrouvez toutes les découvertes de Nadia sur sa page Facebook et son compte Instagram.

Marathon de Cracovie, Pologne

conseillé par Carole, du blog Les Lapins Runners

Carole et Emir à Cracovie

Crédit photo : Carole de Lapins Runners

Parmi les nombreux marathons auxquels nous avons participé, le marathon de Cracovie fait office de « marathon coup de cœur ».
Le parcours du marathon est relativement roulant et très agréable. En effet, il longe le Vistule pendant environ 15 km et fait passer les coureurs par les points clés de la ville : le château de Wawel, le parc Blonia, la salle omnisport Tauron Arena et la très animée Gland-Place Rynek Główny. Les ravitaillements sont très complets et, gros plus pour les dames, des cabines de toilettes sont installées tous les 5 km ! L’organisation du marathon se montre particulièrement généreuse : le tarif d’inscription compris entre 15 et 25 € donne notamment droit à un ticket pour la pasta party la veille du marathon, un superbe t-shirt et une grosse médaille finisher.
Conseil : Il est difficile de lancer des paris sur la météo qu’il fera le jour J,  je me rappelle en effet avoir eu très chaud en 2013 tandis qu’il y avait eu de la pluie et pas mal de vent en 2014. Situé mi-mai, le marathon rassemble environ 4 000 coureurs. Le week-end-même a lieu une course en rollers et un 5 km populaire au parc Blonia. Chacun peut donc y trouver son petit bonheur !

Comment s’y rendre ?

Il existe de nombreuses possibilités pour se rendre à Cracovie, la deuxième plus grande agglomération de Pologne :

  • En avion jusqu’à l’aéroport de Cracovie-Jean-Paul II, également appelé Cracovie-Balice avec la compagnie EasyJet, AirBerlin ou encore GermanWings
  • En train à destination de la gare de Kraków Główny Osobowy mais à partir de villes hors France
  • En bus à destination de la gare routière de Dworzec Autobusowy MDA w Krakowie avec la compagnie internationale Eurolines

Un grand merci à Carole qui rédige le blog Lapinsrunners avec son compagnon Emir, un jeune couple passionné de course à pied.

“Férus de marathons et ultra trails, nous courons le monde joyeusement vêtus de notre déguisement de lapins et racontons nos aventures sur notre blog.”

Pour suivre les Lapins Runners dans toutes leurs aventures, rendez-vous sur leur page Facebook ou leur compte Instagram pour voir leurs tenues de lapins !

 

Les 10km Paris Centre de Nike, France

conseillé par Élodie, du blog Run-Cocotte

Elodie de Runcocotte au 10km de Nike, Paris

Crédit photo : Insagram de Run Cocotte

 

Personnellement, les 10km Paris Centre de Nike ont été mes tous premiers 10 km officiels en 2014. C’est donc une course qui me tient particulièrement à cœur.
Le parcours part de l’avenue de l’Opéra Garnier puis se dirige vers  les Grands Boulevards, puis passe près du Palais Brongniart (place de la Bourse), longe ensuite le Jardin des Tuileries grâce à la rue de Rivoli et l’arrivée se fait également avenue de l’Opéra. Un parcours dans les rues de Paris des plus grandes (rue de Rivoli) aux plus étroites (rue d’Aboukir), gare aux coups de coude lors des virages serrés ! Dans l’ensemble le parcours est assez plat, c’est donc un parcours roulant, parfait pour faire tomber les records ! De plus, il y a environ 15000 participants, cela reste quand même non négligeable (quand on compare cela, par exemple, aux 45000 participants du semi-marathon de paris !). Le prix du dossard était de 18€ en 2015, cela reste aussi abordable je trouve. Le village de la course est situé Place du Palais Royal, juste à côté de la zone départ/arrivée de la course en plein centre de Paris c’est donc très facile d’accès ! J’ai battu mon record sur la distance lors des 10 km paris centre de Nike en octobre dernier. Pas peu fière à l’arrivée ! 😉
Conseil : Cette course a lieu généralement début octobre, en automne donc, on range le short et on sort le collant mi-long, voire long. En 2015 il faisait beau donc on pouvait courir directement en t-shirt.

Un grand merci à Élodie, 26 ans, rédactrice du blog Run-Cocotte depuis un an et demi environ.

“J’aime le running et j’en parle beaucoup sur Run-Cocotte mais j’aime également tester d’autres sports et activités pour varier les plaisirs.”

 Suivez les exploits d’Élodie sur son compte Instagram et sa page Facebook

Cross Challenge de Potsdam, Allemagne

Le challenge de la rédaction, par Lola Lucchini de Omio

Omio au cross challenge

L’équipe de Omio au Cross Challenge

Une course de 4 km suivie d’une longue série d’obstacles, le concept du Cross challenge est particulièrement adapté pour des groupes de personnes de niveau différents. Après les bains de boues et des obstacles dignes d’entraînement militaire, notre équipe est ressortie épuisée mais fière d’avoir tenu le coup ! Des souvenirs d’endurance qui continueront à nous faire rire encore longtemps !
Un conseil : Le premier est de porter des vêtements légers qui sécheront rapidement une fois sorti des obstacles de boue. L’effort sera plus facile ! Au début de la course, pour les moins entrainés, ménagez-vous ! La course est longue, la série d’obstacle aussi ! Pensez à économiser vos ressources pour la fin de la course, les derniers mètres sont les plus difficiles. N’oubliez pas vos vêtements de rechange, de préférence confortable après un grand moment d’effort !
Moment inoubliable : le bain glacé dans la boue avec les collègues !

Comment s’y rendre ?

Potsdam est une ville voisine de Berlin, vous pouvez donc vous rendre à Berlin puis prendre les transports en commun pour Potsdam. Voici les possibilités de transport pour se rendre à Berlin :

  • Vols vers Berlin, vous atterrirez à l’aéroport de Tegel ou de Schönefeld selon la compagnie choisie, à 1h30 de Paris, ce mode de transport est très pratique
  • Trains vers Berlin à destination de la Gare Centrale – Hauptbahnhof ou de Gesundbrunnen, trajets opérés par la Deutsche Bahn ou la SNCF
  • Bus à destination de la gare routière de ZOB où vous retrouverez toutes les compagnies de bus internationales, Eurolines, Flixbus, Ouibus