Les récits de voyage peuvent vous transporter jusqu’au bout du monde. Crédit photo : Shutterstock

Voyager, littéralement

Prêts à éveiller votre soif de voyage ? Découvrez les recommandations de bibliophiles experts sur les meilleurs livres dans le thème du voyage

Published 08/31/2020 by Shandana A. Durrani

Vous n’avez pas toujours besoin de voyager pour visiter une nouvelle destination. Un bon livre de voyage, un guide et même un livre de fiction peuvent vous transporter vers de nouveaux horizons sans bouger d’un seul pas. Pour réveiller votre envie de voyage, nous avons demandé à six experts du milieu de l’édition et d’Internet sur leurs recommandations de récits de voyage.

Sabina Urraca est l’auteure du livre « Las niñas prodigio » (Les petites filles prodiges) et a également écrit pour le quotidien El País, le magazine Vice et autres publications espagnoles.

Quel livre emmènerez-vous sur une île déserte ?
« The Collected Stories » et « Essais » de Lydia Davis. Ces deux livres se complètent et se nourrissent mutuellement pour former une relation [entre eux]. Je peux passer des mois à alterner entre ces deux livres, comparer les récits de l’un aux essais de l’autre, et créer des liens entre ces derniers.

Quels écrivains de votre pays (ou dans votre langue) conseillerez-vous ?
Sergio C. Fanjul est l’écrivain de ma génération ayant illustré Madrid de la meilleure façon possible. Dans son livre « La Ciudad Infinita », [il décrit] un endroit loufoque, un mélange de présent farfelu et de passé écrasante et dystopique… Mais selon moi, c’est le plus beau portrait de ma ville que je n’ai jamais lu. De plus, une fois lu, le livre créé une sorte de tentation pour les propres habitants de la ville, les attirant aux endroits mentionnés. 

Madrid

Quel est le guide de voyage dont vous ne pouvez pas vous séparer ? 
Petite, j’adorai les guides du Routard. Mes parents en avaient plein. Pendant nos voyages, je me remémorai et me fascinai avec les descriptions des endroits [à visiter], telles que : « Le voyageur, fatigué après une longue journée de randonnée, ne doit pas manquer cette petite taverne au cœur de Lisbonne. Avec un peu de chance, le propriétaire Adília, sera de bonne humeur ce jour-là. » Je ne sais pas à quoi ils ressemblent aujourd’hui, mais ces guides de voyage étaient comme des récits autrefois.

Florian Pontais est un bookstagrammer français partageant ses deux passions avec ses followers : les livres et la nourriture.

Quels livres vous ont inspiré à voyager ?
Quand j’ai lu « Pereira prétend » d’Antonio Tabucchi et « L’Année de la mort de Ricardo Reis » de José Saramago, j’ai tout de suite voulu me rendre à Lisbonne. Ces livres m’ont donné une image différente et intrigante de la ville.

Lisbonne

Quel nouveau récit de voyage êtes-vous impatient de lire ?
« Literary Places » de Sarah Baxter. J’adore lire des livres d’auteurs locaux pendant mes voyages. Sarah Baxter relie de célèbres écrivains aux lieux où les récits se déroulent ; de la ville de Naples d’Elena Ferrante à la ville de Paris de Victor Hugo.

Quels écrivains de votre pays (ou dans votre langue) conseillerez-vous ?
Sylvain Tesson et Nicolas Bouvier. J’ai notamment un faible pour les auteurs de livres plus anciens comme ceux de Stendhal, Flaubert, Pierre Loti et Isabelle Massieu.

Voyager, littéralement
Laissez votre esprit vagabonder au large de la baie de Naples. Crédit photo : Nicolas Pierson / Unsplash

Chiara Sgarbi est une bookstagrammeuse italienne avec plus de 12 000 followers passionnés.

Quels livres vous ont inspirée à voyager ?
« Le Chant des pistes » de Bruce Chatwin. Ce livre parle des racines, des traditions et de la culture des premiers habitants d’Australie. Le concept est très intéressant et est plutôt dur à comprendre d’un point de vue purement occidental… Ce livre m’a permis de voyager avec plus de curiosité. J’étais tellement reconnaissante d’avoir pu m’informer sur ces thèmes-là et notamment de m’y rendre, et vivre une expérience complète.

Quel est le guide de voyage dont vous ne pouvez pas vous séparer ? 
Lonely Planet est celui que j’utilise le plus. Ces guides sont remplis de détails utiles pour organiser des séjours courts ou longs. J’aime particulièrement les pages sur l’histoire et la culture. Ces dernières vont au-delà des informations pratiques et aident à mieux comprendre le pays que vous visitez.

Quel nouveau récit de voyage êtes-vous impatiente de lire ?
« Golden Atlas : The Greatest Explorations, Quests and Discoveries on Maps » d’Edward Brooke-Hitching. Je voudrais beaucoup lire ce livre ; c’est une collection d’aventures de voyageurs et d’explorateurs avec de magnifiques illustrations et des cartes très rares. Je suis fascinée par les périodes où partir en voyage était compliqué mais que les gens étaient avides de découvertes.

Voyager, littéralement
Une petite lecture sur le littoral australien suffit à couper le souffle. Crédit photo : Daniel Sessler / Unsplash

Anna Diekmann est directrice éditoriale chez Gestalten, une maison d’édition en Allemagne.

Quel livre emmènerez-vous sur une île déserte ?
Mon livre favori est « La Sombra del Viento » de Carlos Ruiz Zafon. Je l’ai lu au moins quatre fois et pourrai le lire encore et encore. Ce livre vous donne envie d’explorer la mystérieuse ville de Barcelone du milieu du XXe siècle, vividement décrite.

Barcelone

Quel nouveau récit de voyage êtes-vous impatiente de lire ?
« China, wer bist du? » de Simone Harre qui traite de la société chinoise qu’elle a connue lors de ses cinq années de voyage. Je suis vraiment impatiente de lire ce livre, d’autant plus que « Couchsurfing in China » de Stephan Orth a éveillé en moi un intérêt pour ce pays que je ne connais pas vraiment.

Quels écrivains de votre pays (ou dans votre langue) conseillerez-vous ?
Je suis un grand fan du journaliste Philipp Laage qui a récemment publié son livre philosophique et critique « Vom Glück zu reisen » sur le voyage dans le monde.

Angela Sangma Francis est l’auteure du livre primé « Everest », publié par Flying Eye Books.

Quels livres vous ont inspirée à voyager ?
« Les villes invisibles » d’Italo Calvino. Mais je triche peut être un peu, puisque les villes sont fictives. Les 55 villes construites par Calvino ressemblent à des endroits que nous pourrions reconnaître. Par exemple, Esmeralda peut s’agir de Venise avec ses canaux. « Les villes invisibles » remplit totalement la mission d’un vrai récit de voyage : il vous pousse à découvrir le monde, ses villes et ses habitants d’un point de vue différent… grâce à l’imagination. 

Venise

Quel livre emmènerez-vous sur une île déserte ?
Un dictionnaire. C’est un livre, une source de connaissance et un jeu.

Quel est le guide de voyage dont vous ne pouvez pas vous séparer ?
Il existe une collection de guides pour enfant intitulée « This is… » et écrite par l’artiste tchèque Miroslav Sasek. Il a commencé avec trois livres et a continué avec 18 autres. Ces livres sont graphiquement surprenants et peuvent être lus et relus.

Tom Beer est rédacteur en chef chez Reviews, un magazine de revues de livres situé à New York.

Quels livres vous ont inspiré à voyager ?
Je ne sais pas s’il y a un lien direct, mais la somptueuse édition illustrée de « Madame de Pompadour » de Nancy Mitford (qui n’est malheureusement plus diffusée, bien que vous pouvez retrouver le texte chez New York Review Books), a allumé en moi une petite flamme francophile et un intérêt pour l’histoire française.

Royaume-Uni

Quel nouveau récit de voyage êtes-vous impatient de lire ?
Je suis impatient de lire « The Adventurer’s Son » de Roman Dial, un écologiste originaire de l’Alaska et expert en terres sauvages. Le fils de Roman Dial, Cody, âgé de 27 ans, a disparu dans la jungle de Costa Rica en 2014. Roman Dial s’est alors rendu dans ce pays abondant de l’Amérique Centrale pour essayer de comprendre ce qu’il s’est passé. Ce livre semble être un mélange irrésistible et émouvant : récit de mystères, carnet de voyage et mémoire de chagrin.

Quels écrivains de votre pays (ou dans votre langue) conseillerez-vous ?
N’importe quel livre de Bill Bryson, un écrivain né aux États-Unis et un résident de longue durée du Royaume-Uni, vaut le coup d’être lu, et particulièrement ses livres « Des cornflakes dans le porridge. Un Américain chez les Anglais » et « Promenons-nous dans les bois ». Probablement un de mes auteurs de récits de voyage favoris de la langue anglaise est Jan Morris. Lisez son chef-d’œuvre paru en 2001, intitulé « Trieste ou le sens de nulle part ».

Voyager, littéralement
Explorez les profondeurs de la jungle de Costa Rica à travers « The Adventurer’s Son » de Roman Dial. Crystal Mirallegro / Unsplash