Durabilité

Bienvenue dans la nouvelle édition du magazine The Window Seat. Dans ce numéro, nous parlons de durabilité avec des destinations et des façons de voyager plus responsables et respectueuses du monde qui nous entoure.

Un mélange d'histoire, de culture, de gastronomie et de climat estival, chacun trouvera son bonheur à Séville. Crédit : EyeEm

Séville : votre guide urbain

Découvrez des traditions fortes, une histoire riche et des tapas délicieux dans l'une des villes majeures du sud de l'Espagne.

Séville peut se vanter de ses nombreux atouts : non seulement la ville est largement considérée comme le lieu de naissance des tapas et le foyer spirituel du flamenco, mais elle abrite également la plus grande cathédrale gothique du monde et le plus grand centre historique préservé d’Europe.

C’est une ville certainement chargée d’histoire, avec de magnifiques points de repère architecturaux qui révèlent les influences romaines, musulmanes, chrétiennes et juives qui ont façonné la culture andalouse au cours des siècles. Les habitants de Séville ont conservé un mode de vie traditionnel ; leur hospitalité chaleureuse et leur style de vie décontracté font de la ville l’une des destinations les plus attrayantes d’Espagne, voire la plus séduisante, ce qui la rend parfaite pour un séjour reposant et cultivant.

Séville

Où se régaler les papilles à Séville ?

Le centre historique de Séville regorge de pièges à touristes, alors faites attention lorsque vous choisissez votre lieu de restauration. Comme vous pouvez vous en douter, les restaurants de tapas règnent en maître ici et se trouvent à pratiquement tous les coins de rue. Les tapas sont traditionnellement consommées debout à côté du bar, et plus le lieu est bondé et bruyant, plus la nourriture sera bonne. Faites signe au serveur pour commander et payez à la fin en fonction du nombre de plats que vous aurez consommés.

Les tapas de Séville comprennent le jambon ibérique, de délicieuses tranches de jambon local, le salmorejo, une soupe de tomate froide et crémeuse, et le solomillo al whisky, un filet de porc mariné au whisky, à l’ail et au citron. Les influences mauresques de la ville se retrouvent également dans des plats tels que les espinacas con garbanzos, composés d’épinards, de pois chiches, de cumin et d’ail. Dégustez aussi des boquerones, de petits anchois marinés ou frits. N’oubliez pas d’accompagner les tapas d’une bière pression ; le cruzcampo est l’une des plus populaires, d’un verre de sherry bien frais ou d’un vermouth doux et aromatique.

S’il y a un restaurant de tapas que vous ne pouvez pas manquer, il s’agit d’El Rinconcillo, le plus ancien restaurant de Séville qui a ouvert ses portes en 1670. Il conserve une ambiance délicieusement old-school et une bonne cuisine, malgré son statut d’icône. Beaucoup pensent que les tapas sont originaires d’ici ! Pour quelque chose d’un peu plus contemporain, essayez les « gastrotapas » de La Azotea, qui a quatre succursales dans le centre historique.

Séville possède également plusieurs marchés alimentaires, idéal pour se procurer des ingrédients pour un pique-nique le long du fleuve Guadalquivir. Le marché de Triana, l’ancien quartier gitan de l’autre côté du fleuve, est très animé et le Mercado Lonja del Barranco propose des étals et des produits alimentaires de rue. Mais aussi le Mercado de la Encarnación, situé sous le Metropol Parasol, un étrange monument en forme de champignon qui est devenu l’un des emblèmes de la ville depuis son achèvement en 2011. Pendant que vous y êtes, descendez au musée de l’Antiquarium, situé au sous-sol, qui expose les vestiges archéologiques découverts lors de la construction de Las Setas, comme on l’appelle communément.

Que faire, que voir à Séville ?

Séville possède un grand centre historique bien préservé, et Santa Cruz en est la partie la plus pittoresque. Il est facile de se perdre dans les ruelles médiévales et sinueuses de ce charmant quartier et bordées de palais baroques, d’églises anciennes et de maisons blanchies à la chaux, ornées de géraniums s’ouvrant sur de magnifiques places avec des orangers et des cafés pavés.

Les toits gothiques de Séville vous resteront longtemps en tête après votre départ. Crédit : Henrique Ferreira/Unsplash

C’est à Santa Cruz que se trouvent les trois monuments les plus importants de la ville. L’éblouissant Real Alcázar est l’un des exemples les plus remarquables de l’architecture mudéjare d’Andalousie, qui combine les influences maures et chrétiennes, et présente des arcs ornés, un carrelage exquis et des jardins enchanteurs que vous reconnaîtrez peut-être comme le cadre des Jardins d’eau de Dorne dans la série « Game of Thrones ».

La cathédrale de Séville, la plus grande cathédrale gothique du monde, est adjacente à l’Alcazar. Elle a été construite au XVe siècle sur le site d’une grande mosquée. Ce qui était le minaret forme aujourd’hui le clocher de la Giralda, que vous pouvez escalader pour avoir une vue incroyable sur les toits de la ville. Assurez-vous d’acheter vos billets à l’avance pour l’Alcázar et la cathédrale, car les files d’attente pour y entrer peuvent être très longues, surtout en été.

Pour avoir un aperçu de l’histoire vivante de Séville et pour une activité plus passionnante, assistez à un spectacle de flamenco. Cette forme d’art évocatrice combine la poésie, le chant et la guitare avec la danse et les battements de mains rythmés. Elle trouve son origine chez les Roms, qui ont émigré du Rajasthan, en Inde, vers le sud de l’Espagne entre le IXe et le XIVe siècle. Pour assister à un spectacle professionnel, choisissez un tablao, un spectacle chorégraphié de style théâtral souvent accompagné d’un dîner. Le Palacio Andaluz, qui a déménagé dans un nouvel emplacement sur l’île de la Cartuja à la fin de 2019, accueille deux spectacles nocturnes.

La Casa de la Memoria est un centre culturel situé dans un palais du XVe siècle qui accueille des spectacles tous les soirs dans son patio central. Plus authentique encore, c’est de voir un spectacle spontané dans un bar de flamenco. Vous aurez peut-être la chance de tomber sur un spectacle nocturne dans l’un des bars de Triana, l’ancien quartier gitan. La Casa Anselma (dans la rue Calle Pagés del Corro 49) est un pari sûr : sa propriétaire est elle-même une artiste de flamenco renommée et des spectacles passionnés ont lieu la plupart des nuits. L’entrée est gratuite tant que vous achetez des boissons, mais sachez que les choses ne commencent à se mettre en place qu’après minuit.

Si vous n’avez le temps que pour un seul musée, vous devez visiter le Musée des beaux-arts, qui présente des œuvres de la période médiévale à nos jours et qui est considéré comme la deuxième plus importante collection d’art du pays après celle du Prado à Madrid. Le bâtiment dans lequel il se trouve, un ancien couvent du XVIe siècle, est presque aussi exquis que les œuvres d’art qui s’y trouvent.

Où dormir à Séville ?

Hôtel Amadeus & La Musica
Séjournez à Santa Cruz et vous trouverez tout à votre porte, y compris des bars animés et de nombreux cafés et restaurants. L’hôtel Amadeus & La Musica est un hôtel à thème musical situé dans deux maisons du XVIIIe siècle, dont les chambres portent le nom de compositeurs célèbres ; l’une d’entre elles possède même son propre piano. Montez au bar sur la terrasse du toit pour prendre un en-cas ou un cocktail l’après-midi, ou profitez du jacuzzi. Le petit déjeuner est servi jusqu’à 13 h, ce qui est bien pratique si vous avez veillé tard !

Les quartiers voisins d’Alameda et de La Macarena sont un peu plus éloignés et se trouvent dans la partie nord du centre historique, à environ une demi-heure à pied de la cathédrale. Ces quartiers se sont transformés en havre de paix au cours de la dernière décennie.

Hôtel Alcoba del Rey
Situé à côté de la basilique de la Macarena, point central des légendaires célébrations de la Santa Semana, l’hôtel Alcoba del Rey était autrefois un palais mudéjar et conserve un thème mauresque, avec des arcs en fer à cheval, des miroirs embellis, des carreaux aux motifs complexes et des chambres colorées avec des lits à baldaquin. Ici aussi, il y a une terrasse sur le toit avec un jacuzzi, et le restaurant adjacent sert de délicieux tapas à des prix raisonnables.

Séville