Le camping sauvage est devenu un passe-temps favori de l'automne ces dernières années. Crédit : Shutterstock

Camping sauvage dans les alpes suisses

Cette région montagneuse est la destination idéale pour votre prochaine aventure en camping sauvage

Published 10/15/2022 by Sasha Heseltine

Les Alpes suisses offrent mille et une merveilles aux amateurs de grands espaces : sommets vertigineux, lacs alpins cristallins, chutes d’eau tumultueuses. Ici, les randonneurs, vététistes, amateurs de sports d’hiver, grimpeurs, campeurs et autres nageurs de l’extrême sont au paradis.

Si les Alpes suisses se caractérisent par un charme époustouflant à toutes les saisons, c’est en automne qu’elles déploient toute leur splendeur. Les feuilles renoncent au vert pour se parer d’orange et d’or, et recouvrent avec grâce les contreforts boisés. Les sommets des montagnes sont enveloppés de la brume matinale et les prairies résonnent du tintement des cloches des vaches, les agriculteurs guidant leur bétail des pâturages d’été en haute altitude vers les abris d’hiver situés dans les vallées.

Et avec moins de personnes massées autour de vous pour entraver votre solitude, l’automne est la période idéale pour organiser un séjour en camping dans les Alpes. Les sentiers de randonnée sont calmes et les campings se vident alors que l’hiver se rapproche lentement, tandis que les températures sont encore assez chaudes pour bien dormir sous la tente. Lisez la suite pour découvrir pourquoi vous devriez faire du camping dans les Alpes en automne.

Qu’est-ce que le camping ?

Vous n’y connaissez rien en camping ? Voici quelques bases. Le camping ne consiste pas seulement à prendre une tente et à partir en pleine nature (même si vous trouverez plus loin comment faire exactement cela). De nos jours, le camping offre toutes sortes d’options, des sites de lodges luxueux aux emplacements pour tente pratiques.

L’art de passer ses vacances en plein air peut se diviser en cinq catégories :

  • Séjourner dans un camping ou un camp de vacances dans une tente.
  • Se rendre dans un camping ou un camp de vacances avec une caravane, un camping-car ou un van.
  • Réserver une caravane, un bungalow, une cabine, un emplacement ou un chalet dans un camping ou un camp de vacances.
  • Louer un lodge (une bulle, un tipi, une yourte, une tente de safari) dans un camp de vacances ou un camping.
  • Partir en autonomie et faire du camping sauvage dans une tente, une caravane, un camping-car ou un van.

Pourquoi faire du camping ?

Il est indéniable que le camping en nature présente plusieurs avantages pour la santé : ce mode de vacances permet de passer du temps en plein air, ce qui améliore la santé mentale. De plus, une nuit dans la nature reconnecte les campeurs avec leurs rythmes circadiens naturels et aide les personnes qui ont des troubles du sommeil. Non seulement le camping rapproche les gens de la nature, mais il les incite également à être plus actifs, améliorant ainsi leur forme physique.

Le camping en automne dans les Alpes suisses est fantastique pour tout le monde : les familles avec des enfants de tous âges peuvent envisager de louer des yourtes spacieuses, des tentes de safari ou des lodges ; les groupes d’amis peuvent se retrouver en plantant leurs tentes ensemble sur un terrain de camping et en s’asseyant autour d’un feu de camp ; et les randonneurs passionnés peuvent passer la nuit dans des refuges en bois isolés avant de se lancer dans des escapades à la fraîche en pleine montagne.

Lorsque le seul bruit est celui, paisible, du chant des oiseaux, du ruissellement de l’eau ou du vent qui agite les feuilles rousses, se détendre et passer du temps à rattraper le temps perdu, à écouter les autres et à se reconnecter à l’idée du vivre ensemble grâce aux expériences partagées est un jeu d’enfant. Et surtout, le camping est souvent synonyme d’absence de Wi-Fi, ce qui permet aux gens de se déconnecter dans tous les sens du terme (mais gardez toujours un téléphone chargé et à portée de main, en cas d’urgence).

Les campings des Alpes suisses offrent presque toujours une vue imprenable sur les montagnes et peuvent être aussi luxueux ou rudimentaires que vous le souhaitez. Les installations sont variées, allant d’un simple emplacement de tentes sur l’herbe à des sites de lodges haut de gamme avec des tentes en forme de bulles à louer, des bains à remous, des boutiques et des restaurants. La plupart de ces établissements sont adaptés aux enfants et aux chiens (mais vérifiez toujours ce point au moment de la réservation) et sont accessibles par les transports publics.

Qu’est-ce que le camping sauvage ?

Mais que diriez-vous de vous évader en campant dans la nature ? C’est-à-dire, sans autres campeurs, sans emplacement désigné, sans restaurant à proximité ? Le camping sauvage connaît un regain d’intérêt dans le monde entier depuis le début de la pandémie. La raison ? Les gens cherchent à résoudre des problèmes de santé mentale et à renouer avec la nature. Le camping sauvage consiste à planter une tente dans un endroit isolé pour y passer la nuit. Faire du camping sauvage, c’est revenir à l’essentiel : juste vous et un abri confortable en harmonie avec la nature, qui, dans les Alpes suisses, est faite de paysages montagneux spectaculaires, de rivières impétueuses et de glaciers étincelants.

En Suisse, le camping sauvage est strictement interdit dans les parcs nationaux, les réserves et les parcs protégés pour les animaux sauvages. Si vous campez et allumez un feu dans ces zones, vous risquez une amende allant jusqu’à 10 000 euros. N’oubliez pas que le camping sauvage n’est autorisé qu’au sommet des montagnes ou dans des zones reculées, et faites toujours preuve de considération en évitant de vous installer près des zones habitées, des sentiers de randonnée ou des stations de ski (en hiver).

Toutefois, le camping sauvage est autorisé au sommet des montagnes, dans les prairies alpines de haute altitude et sur les terrains rocheux, par exemple autour des lacs de montagne.

Où faire du camping sauvage en Suisse ?

Prêts à dormir à la belle étoile ? Voici notre sélection d’endroits où faire du camping sauvage dans les Alpes suisses. Tous sont accessibles par les transports publics, et il existe un certain nombre de cartes de transport qui permettent aux voyageurs de faire des économies.

Interlaken

Si vous vous rendez dans la région montagneuse de l’Oberland bernois pour votre séjour en camping sauvage en Suisse, prenez le train à la gare d’Interlaken Ost et voyagez jusqu’au village alpin animé de Lauterbrunnen, et partez en randonnée au sud de la ville (ou prenez un bus) vers Stechelberg.

Cachés sous les falaises abruptes de la vallée de Lauterbrunnen, vous trouverez de nombreuses prairies bordées d’arbres où vous pourrez discrètement planter votre tente. Assurez-vous de ne pas trop vous approcher des maisons ou de la route et vous pourrez profiter à fond de la vue majestueuse sur les parois rocheuses abruptes et sur la magnifique montagne de la Jungfrau enneigée, tout en écoutant le bruit des cascades. La plus spectaculaire est celle de Staubbach, qui chute de 297 mètres sur le flanc de la montagne.

Kandersteg

Pour une aventure en camping sauvage au bord d’un lac dans le canton de Berne, prenez le train jusqu’à Kandersteg, puis marchez ou prenez le bus de la ville jusqu’à la télécabine de l’Oeschinensee. Du haut de la télécabine, vous pourrez vous promener sur un large chemin de terre qui mène au lac de l’Oeschinensee, célèbre pour ses eaux cristallines entourées de pics accidentés. Vous y trouverez un restaurant ainsi que des emplacements pour barbecue si vous avez envie de rencontrer d’autres visiteurs.

Si le but de votre séjour est surtout de vous éloigner de toute trace de vie humaine, alors marchez autour de l’Oeschinensee pendant environ une heure sur un parcours accidenté. Vous atteindrez un terrain plat et rocheux et vous installerez derrière des falaises que vous pourrez utiliser pour vous protéger du froid ou du vent. Dans ce lieu d’exception, vous trouverez une paix totale, troublée seulement par le chant des oiseaux loin au-dessus de votre tête. Vous pourrez faire le grand saut et vous baigner dans le lac et même vous doucher sous une chute d’eau à proximité.

Saxer Lücke

Niché près de Brülisau, dans le canton de Saint-Gall, le Saxer Lücke est une formation rocheuse escarpée et célèbre du massif suisse de l’Alpstein. Pour camper avec vue sur la crête rocheuse, il faut d’abord faire une randonnée accessible à tous et panoramique d’une heure et demie depuis la station de télécabine de Staubern (où se trouve un refuge de montagne de style chalet qui sert des boissons et le déjeuner). Le parcours est clairement indiqué et, en chemin, vous apercevrez les eaux turquoise scintillantes des lacs Fählersee et Sämtisersee. À l’arrivée au point de vue, vous trouverez un petit choix d’emplacements de camping sauvage répartis sur plusieurs collines avec des panoramas dégagés sur le rocher.

Pour se rendre à Saxer Lücke, il faut prendre le train jusqu’à Salez-Sennwald et le bus jusqu’à la télécabine de Frümsen, qui monte jusqu’à Staubern.

Ticino

Canton italophone du sud de la Suisse, Ticino est le pays de la délicieuse cuisine italienne, de l’architecture baroque fastueuse et des élégantes villes lacustres que sont Ascona et Lugano. La région moins visitée de Mendrisio, dans le pays du Merlot (le cépage), est un point de départ pour randonner à travers les sommets alpins tels que le Monte San Giorgio ou le Monte Generoso. Cette région offre de nombreuses possibilités pour camper à la fraîche, notamment le spectaculaire col du Nufenen, près de la frontière italienne, qui, du haut de ses 2 485 m, est la plus haute route pavée de Suisse.

Prenez le train jusqu’à Locarno, puis un bus jusqu’à Nufenen Passhöhe, près du sommet du col, où se trouvent un restaurant, une boutique et des places de parking. Le camping sauvage est possible au bord de deux lacs alpins de rêve. Vous devrez marcher, alors prenez des vêtements chauds, car il peut y avoir du vent. Accrochez-vous, la récompense est au bout du chemin : une vue imprenable sur les sommets enneigés, ainsi que des nuits d’observation de la voûte étoilée.

Vallorbe

Vous voyagez en famille ou vous n’êtes pas fan de la haute montagne ? Il est temps de partir camper en pleine nature avec vos enfants. Situé à quelques pas de la frontière française, dans le nord-ouest du canton de Vaud en Suisse, le vaste complexe de grottes de Vallorbe est un monde souterrain magique composé d’immenses piliers de calcaire, de stalactites et de stalagmites, tous magnifiquement illuminés et se reflétant dans les eaux tumultueuses de l’Orbe. Les grottes sont également entourées d’une forêt traversée par des sentiers de randonnée adaptés aux familles, dont l’itinéraire circulaire du Saut du Day, qui comprend des cascades et des gorges spectaculaires.

Pour vous y rendre, prenez le train jusqu’à la petite ville de Vallorbe et marchez ou prenez le bus vers l’ouest. Partez dans la forêt à n’importe quel endroit qui vous convient, le plus haut possible, et installez votre camp.

Conseils sur le camping sauvage dans les alpes suisses

Lorsque vous montez une tente dans la nature, la première chose à faire est de traiter les paysages spectaculaires, la faune et la flore des Alpes suisses avec le plus grand respect.

L’idée principale du camping sauvage est toujours de « ne pas laisser de trace », donc laissez l’endroit où vous avez planté votre tente exactement comme vous l’aviez trouvé à votre arrivée.

  • Arrivez plus tard dans la journée et partez le plus tôt possible. Ne restez qu’une nuit à chaque endroit et campez toujours en petit comité.
  • Ne faites pas de bruit : soyez particulièrement silencieux au crépuscule, car c’est à ce moment-là que de nombreux animaux sont les plus actifs.
  • N’allumez des feux de camp que si vous pouvez agir en toute sécurité, et faites-en sorte qu’ils ne soient pas trop grands. Évitez d’allumer des feux de camp si la réglementation locale l’interdit (n’oubliez pas que c’est possible) ou si vous êtes en pleine sécheresse ou canicule.
  • Ne perturbez pas le site où vous campez et ne déplacez/abattez pas la végétation.
  • Si vous devez faire la vaisselle (au lieu de simplement l’essuyer), utilisez un détergent écologique et veillez à ce qu’il ne se retrouve pas dans l’eau naturelle comme les cours d’eau ou les lacs.
  • Gardez les déchets loin des sources d’eau naturelles et creusez un trou pour enterrer les déchets solides. Placez hermétiquement le papier hygiénique usagé dans un sac et emportez-le avec vous pour le jeter de manière sûre et durable.

Que faut-il emporter pour camper en pleine nature ?

Vous souhaitez séjourner en camping sauvage dans les Alpes suisses ? Alors, voyagez léger. Trouvez un équilibre entre l’autosuffisance et la possibilité de transporter votre matériel. Voici une liste d’articles essentiels pour le camping sauvage.

  • Tente légère
  • Sac de couchage léger
  • Matelas de couchage (qui se gonfle automatiquement, idéalement)
  • Vêtements et bottes imperméables
  • Vêtements de rechange (le layering vestimentaire est votre ami) dans un sac étanche
  • Lingettes humides, papier hygiénique et articles de toilette de base dans un sac étanche
  • Kit pour cuisiner (poêle et casserole portables ; couteau et fourchette)
  • Nourriture (dans des récipients refermables)
  • Sacs poubelle refermables
  • Truelle pour creuser des latrines
  • Eau (au moins deux litres)
  • Téléphone mobile et dispositif GPS pour la navigation
  • Une station de recharge portable ou des batteries supplémentaires pour les appareils ci-dessus
  • Carte et boussole
  • Lampe-torche et piles de rechange
  • Trousse de premiers secours
Billets pour Suisse