Revigoration

Bienvenue dans le sixième numéro de The Window Seat. Alors que l’hiver touche à sa fin, nous sortons de notre hibernation pour revigorer le corps et l’esprit.

Grenade se trouve dans le massif montagneux de la Sierra Nevada, soit un endroit idéal pour contempler toute l'Andalousie. Crédit : Shutterstock

Grenade : votre guide urbain

De nombreux voyageurs se rendent dans la ville andalouse de Grenade pour ne voir qu’un seul lieu, bien que celui-ci justifie à lui seul le voyage : l’Alhambra. Ce vaste palais-forteresse avec ses cours aux arcades ombragées et ses fontaines éclaboussantes, avec pour toile de fond la chaîne de la Sierra Nevada, est le summum de l’architecture mauresque en Espagne.

Alors que beaucoup se dirigent vers l’Alhambra et continuent ensuite vers d’autres escales andalouses comme Cordoue et Séville, Grenade récompense ceux qui s’attardent plus longtemps, que ce soit pour une rapide escapade en ville ou pour une immersion plus profonde dans son histoire. Il existe de nombreux autres sites où l’époque de la domination mauresque peut sembler remarquablement récente, même plus de cinq siècles après la conquête de Grenade par les soi-disant monarques chrétiens, Ferdinand et Isabelle. Des quartiers comme l’Albaicín conservent une atmosphère souvent magique et mystérieuse.

Où se régaler les papilles à Grenade ?

De nombreux plats et ingrédients très typiques de la cuisine espagnole proviennent d’Andalousie : gaspacho, xérès et même tapas. La majeure partie de l’huile d’olive du pays est produite ici ; vous y trouverez des rangées d’arbres s’étendant à perte de vue presque partout où vous voyagez dans la campagne. Certains des meilleurs jambons ibériques proviennent notamment de la région des Alpujarras, juste au sud-est de Grenade.

Dégustez sans faim le fameux et délicieux jamon iberico. Crédit : Unsplash

L’origine exacte de l’un des aliments emblématiques de l’Espagne, le churros, est contestée, mais elle a sans aucun doute été élevée à un niveau supérieur lorsqu’il a été associé pour la première fois à du chocolat chaud, un mariage rendu possible par le retour des navires espagnols, généralement en Andalousie, du Nouveau Monde. Le Café Fútbol est une institution grenadine où l’on peut commencer sa journée avec de délicieux churros au chocolat. Les sièges extérieurs du café se déversent sur la Plaza de Mariana Pineda les jours ensoleillés, lorsque vous serez plus tenté de commander un granizado (boisson à base de glace pilée) ou une boule de glace.

Visitez ensuite quelques sites incontournables à proximité. Sur la place, le Palacio de Bibataubín est un bâtiment du XVIIIe siècle qui porte le nom de la porte maure qui se trouvait autrefois sur le site. À quelques minutes en sens inverse, le Cuarto Real de Santo Domingo est un autre joyau maure éblouissant le cœur du centre-ville. C’est l’un des rares bâtiments résidentiels du XIIIe siècle qui subsistent encore, et il est un précurseur de l’Alhambra et d’autres palais plus célèbres. Un vrai plus : l’entrée est gratuite.

Admirez l’Alhambra au cours d’un long déjeuner au Carmen Mirador de Aixa. Le quartier de l’Albaicín (ou Albayzín) qui longe la colline surmontée par l’Alhambra, est un dédale de rues étroites qui suivent le plan original des Maures. Le quartier abrite également un certain nombre de restaurants dont l’attrait principal est la vue sur le palais depuis leurs terrasses. Tous n’ont cependant pas une nourriture et un service à la hauteur de leur cadre, mais le Carmen Mirador de Aixa est le meilleur d’entre eux. Commandez le gaspacho (servi uniquement lorsque les tomates sont délicieusement mûres) et l’un des plats typiques de bacalao (morue salée). Le Carmen Mirador de Aixa est fermé de novembre à la semaine de Pâques. Si vous venez en hiver, rendez-vous au Carmen de Aben Humeya, ouvert toute l’année et situé dans deux maisons mauresques historiques entourées de jardins luxuriants.

Que faire, que voir à Grenade ?

Si vous visitez Grenade, il est certain que vous allez vous rendre à l’Alhambra, le site emblématique de la ville et l’une des œuvres architecturales les plus remarquables du monde. Les réservations sont obligatoires et il est conseillé de s’y prendre des mois à l’avance, surtout si vous venez aux beaux jours. Avant de réserver votre vol ou votre hôtel, vous devez d’abord vous assurer qu’il y a des billets pour l’Alhambra disponibles pour les dates auxquelles vous souhaitez venir. Les entrées aux palais nasrides, pièces maîtresses du complexe, sont programmées, mais vous devez arriver tôt ou rester après votre visite pour explorer la forteresse de l’Alcazaba, la retraite d’été du Generalife, le palais de Carlos V et les vastes jardins.

Si la popularité de l’Alhambra est compréhensible, la foule peut néanmoins rendre la visite un peu moins agréable. Il est plus facile d’admirer l’architecture et l’art du design nasride sur certains des autres sites maures de Grenade. Le Palais de Dar Al-Horra à Albaicín a été construit pour la mère de Boabdil, le dernier émir de Grenade. La Madraza a été établie à l’origine comme un séminaire au XIVe siècle. Aujourd’hui, c’est un centre culturel qui fait partie de l’Université de Grenade et qui comprend des parties de la madrassa d’origine ainsi que des ajouts baroques du XIXe et XXe siècle. Le centre accueille des expositions temporaires qui offrent un aperçu de la scène culturelle et artistique de Grenade aujourd’hui. El Bañuelo est l’un des bains arabes les mieux préservés d’Espagne.

Même si les somptueux carreaux qui auraient jadis recouvert les murs ont disparu depuis longtemps, il est possible, avec un peu d’imagination, de recréer une image de l’endroit au XIIe siècle. Les bains arabes, en revanche, ne sont pas historiques et, bien qu’ils soient une fantaisie de la vie à Grenade au Moyen Âge, le complexe de hammams et de thermes recrée avec précision l’atmosphère d’un établissement de bains mauresques. Un bain de vapeur suivi d’un massage est une façon idéale de terminer une journée intense de visite des sites historiques de Grenade.

Où dormir à Grenade ?

Parador de Granada
Si l’argent n’est pas un problème pour vous, ou si vous visitez Grenade en lune de miel ou pour marquer tout autre évènement justifiant d’étirer votre budget, le Parador de Granada en vaut la peine. L’hôtel est situé dans un sublime couvent reconverti dans l’enceinte de l’Alhambra. Vous pourrez passer une ou plusieurs nuits dans les jardins et être le premier à arriver le matin, avant la foule de touristes qui défilera toute la journée.

Palais de Santa Inés
Pour une autre option remplie d’histoire mais moins coûteuse, pourquoi ne pas dormir dans un palais historique au Palacio de Santa Inés ? Les deux bâtiments du XVIe siècle qui abritent l’hôtel datent de peu après la conquête de la ville par Ferdinand et Isabelle en 1492. Des détails tels que les tuiles, les fresques de la Renaissance et le toit en tuiles mudéjar ont été méticuleusement conservés tandis que les chambres sont toutes équipées des services que l’on peut attendre d’un hôtel contemporain. L’emplacement dans le quartier de l’Albaicín permet d’accéder facilement à de nombreux sites célèbres de Grenade : la cathédrale est à moins de 10 minutes à pied tandis que l’Alhambra se dresse au-dessus (son entrée est à environ 20 minutes à pied).

La Casa Morisca
Non loin du palais de Santa Inés et également à Albaicín, la Casa Morisca se trouve dans une maison encore plus ancienne, datant de la fin du XVe siècle. Son nom vient du terme espagnol désignant les Maures qui sont restés en Espagne après la Reconquista, c’est-à-dire la reconquête par les monarques chrétiens. Le bâtiment historique a connu une renaissance sous la forme d’un hôtel de 14 chambres sous l’œil exigeant de l’architecte Carlos Sanchez. Le résultat est une retraite à l’atmosphère évocatrice grâce à des détails comme une fontaine maure dans sa cour centrale et des plafonds à caissons élaborés. Bref, tout pour passer du bon temps dans un agréable décor.