Les rues de Cordoue sont pavées de fleurs. Crédit : Shutterstock

Que faire à Cordoue, en Espagne ?

Découvrez les meilleures activités à faire et les plus beaux sites à voir dans cette ville historique du sud de l'Espagne.

Published 07/15/2022 by Becky Mumby-Croft

C’est dans le sud de l’Espagne, au cœur de la région andalouse, que l’ancienne ville de Cordoue vous attend. Datant de plus de 2 000 ans, Cordoue dispose d’une histoire riche grâce à la confluence des cultures et des religions qui y ont élu domicile. Cette influence est encore visible et perceptible aujourd’hui. 

Fondée par le général romain Claudius Marcellus en 200 avant notre ère, la ville a connu le succès sous son règne. En 711, les Maures ont fait de Cordoue la nouvelle capitale d’Al-Andalus, d’où le nom moderne de la région, et ont ajouté à son paysage urbain des hôpitaux et des bibliothèques, sans parler de 300 mosquées. Jusqu’à la reconquête chrétienne, l’importante population juive a également prospéré à Cordoue. Ce maillage de cultures et de traditions fait de Cordoue une ville qui mérite le détour. D’ailleurs, c’est la seule ville espagnole à accueillir quatre sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Bien que les sites historiques abondent, Cordoue est aujourd’hui une métropole moderne et prospère. Située à quelques kilomètres de Séville et de Grenade, Cordoue est une étape idéale à intégrer à un voyage en Andalousie. Voici notre palmarès des activités incontournables à faire à Cordoue.

Córdoba

Où manger à Cordoue ?

Comme dans beaucoup de destinations en Espagne, Cordoue abrite d’excellents restaurants à tapas. Cependant, quelques plats typiques de la région sont également à tester. Le flamenquín est une spécialité locale composée de tranches de jambon serrano enroulées autour d’une échine de porc, puis panées et frites. Pour vous faire une idée, ce plat ressemble à une escalope roulée avec du jambon en plus. Pour déguster ce met savoureux, direction le Café Bar Hermanos Bonillo, un restaurant sans chichi situé près des Jardines Elena Moyano. La version d’Hermanos Bonillo est assez copieuse, et nous vous recommandons de l’accompagner d’une bière Estrella Galicia ou de la partager avec quelques amis. Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, on vous aura prévenu !

Parmi les autres spécialités de la région, vous avez le salmorejo, une soupe froide à base de tomates, de pain, d’ail et d’huile d’olive, et accompagnée de jambon serrano et d’œufs. Bien qu’elle soit composée d’ingrédients simples, cette soupe est pleine de saveur et constitue un choix idéal pendant les grosses chaleurs.

Rendez-vous à la Taberna El Abanico, un restaurant qui sert le salmorejo le plus doux de Cordoue. Cet établissement moderne, situé à côté de la Grande Mosquée, présente un décor frais avec des éléments modernes tels que des décorations florales avant-gardistes et des éventails. La Taberna El Abanico fait la part belle aux produits et vins andalous. Allez-y pour le salmorejo, que vous pourrez déguster les yeux fermés.

Autre idée de visite, le Mercado Victoria, qui est le premier marché gastronomique d’Andalousie. Les halles couvertes remontent au XIXe siècle et servaient de lieu de rencontre et de marché alimentaire. Aujourd’hui, ce marché compte plus de 20 stands de nourriture et l’ambiance y est festive. Goûtez à tout ! Le salmorejo bien sûr, mais aussi les autres délices andalous comme les sardines grillées et les tortillas aux crevettes. Si le soleil est au rendez-vous (je vous rappelle que vous êtes en Andalousie), emportez votre déjeuner et dirigez-vous vers l’espace extérieur agrémenté de vignes et de ventilateurs. C’est l’endroit idéal pour rester au frais lors d’une chaude journée d’été.

Vous avez une envie de sucré ? Alors, vous devez absolument goûter les pastel cordobés qui, comme leur nom l’indique, sont caractéristiques de la ville de Cordoue. Cette pâtisserie spéciale se compose de plusieurs couches de pâte feuilletée et est garnie de courge spaghetti sucrée – oui, vous avez bien lu – mais croyez-nous, c’est délicieux ! Rendez-vous à Roldan, une pâtisserie mythique que l’on trouve dans toute la ville de Cordoue, et laissez-vous tenter. 

Cordoue

Que faire, que voir à Cordoue ?

Cordoue est connue pour son immense mosquée, une impressionnante prouesse architecturale qui se trouve au cœur de la ville et qui est l’un des principaux sites touristiques. La Grande mosquée de Cordoue (connue localement sous le nom de Mezquita) remonte à l’époque romaine. À l’origine, c’était une église. Elle a été construite il y a plus de 1 500 ans en l’honneur du dieu romain Janus. Bien qu’il ne reste plus grand-chose de l’église d’origine, vous pouvez encore admirer les 850 colonnes qui soutiennent la structure principale de la mosquée dans sa forme actuelle.

En 784, l’émir Abd ar-Rahman Ier, le souverain musulman de Cordoue, décide de transformer l’église en mosquée dans le style omeyyade. Utilisant les colonnes romaines existantes, la mosquée est rapidement devenue l’un des plus grands bâtiments du monde islamique et a été un lieu de rassemblement pour les fidèles musulmans pendant les 300 années qui suivirent. Cependant, cela ne devait pas durer. Avec le début de la reconquête chrétienne en 1236, la mosquée a été retransformée, et Ferdinand III et les souverains chrétiens de Cordoue qui ont suivi ont mis en œuvre des éléments gothiques, Renaissance et baroques au fil des ans pour la convertir en cathédrale catholique.

La mosquée de Cordoue est aujourd’hui souvent qualifiée de mosquée-cathédrale, en hommage à la riche histoire de cet impressionnant bâtiment. La Grande Mosquée est ouverte toute l’année et accueille les visiteurs dans son intérieur grandiose. Chacun est invité à faire preuve de respect envers les fidèles qui se rendent à la Grande Mosquée pour prier.

Le Patio de Los Naranjos (patio des oranges) se trouve à l’entrée de la Grande Mosquée. C’est une place impressionnante qui n’a guère changé depuis qu’elle a été construite à côté de la Mezquita. Dans la cour, vous trouverez des fontaines d’eau relaxantes et des dizaines d’orangers, dont l’arôme embaume l’air lors de la fleuraison. Le long d’un côté de la place, vous trouverez plusieurs arcs en fer à cheval ornés qui vous mèneront à l’entrée de la mosquée.

Autour de la Grande Mosquée se trouve la vieille ville de Cordoue, qui est l’une des plus grandes d’Europe et qui est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Promenez-vous dans les rues enchevêtrées qui ont été délibérément construites en désordre dans le but de créer de l’ombre afin que les résidents restent au frais les jours de grande chaleur. Perdez-vous en explorant les bâtiments blancs emblématiques et les rues pavées. Assurez-vous de trouver l’idyllique Calleja de Las Flores, une ruelle étroite et pittoresque, dont les murs sont ornés d’œillets. 

Si dans tout Cordoue, vous remarquez des influences de son héritage romain, maure et chrétien, une importante communauté juive a également vécu dans la ville entre le Xe et le XVe siècles. Découvrez-en davantage sur leur histoire dans le quartier juif magnifiquement préservé de Cordoue, qui se trouve dans le centre historique. 

Vous y trouverez la synagogue de Cordoue, qui est l’un des bâtiments médiévaux les mieux conservés d’Espagne – c’est aussi l’une des rares synagogues toujours debout dans le pays. La maçonnerie sculptée, avec des inscriptions hébraïques sur les murs, est un spectacle à ne rater sous aucun prétexte. Après l’expulsion de la communauté juive par l’Espagne, les chrétiens ont utilisé le bâtiment comme un hôpital, un ermitage, puis une école. Ce n’est qu’au XIXe siècle que l’Espagne a accordé à la synagogue le statut de monument national.

Si vous souhaitez vous aventurer hors de la vieille ville dans d’autres parties de Cordoue, vous trouverez de nombreux vestiges pour vous occuper. Pour en savoir plus sur l’influence romaine sur la ville, rendez-vous à l’hôtel de ville de Cordoue et vous serez confronté aux magnifiques ruines du temple romain. Bien qu’il ne soit pas entièrement intact, ce qui reste du temple suggère qu’il devait être de très grande taille et qu’il s’agissait d’un lieu de culte pour les dieux romains. Aujourd’hui, vous pouvez observer les vestiges de ses fondations et de son autel, ainsi que plusieurs colonnades.

Si vous voulez voir plus de vestiges romains, traversez le Pont romain. Cet impressionnant ouvrage d’ingénierie surplombe le fleuve Guadalquivir et mène à la Grande Mosquée. Construit à l’origine par les Romains sous l’œil vigilant de l’empereur Auguste, vous pouvez encore observer les 16 fondations originales. Cependant, comme la plupart des sites de Cordoue, le pont a été modifié par les Maures pour devenir la structure visible aujourd’hui. Le pont a créé une importante barrière pour la ville et a protégé les habitants des attaques. Admirez la statue de San Rafael, le saint patron de la ville, au centre. En traversant le pont, vous verrez souvent des Córdobains prier devant la statue ou laisser des bougies allumées en son honneur.

De l’autre côté du pont se trouve la tour de Calahorra. Située à l’origine sur le site d’un château arabe, Henri II de Trastamara a construit la tour afin de créer une fortification défensive pour protéger la ville contre les attaques de son propre frère, Pierre Ier (également connu sous le nom de Pierre le Cruel). Si vous aimez les hauteurs, montez l’escalier étroit et en spirale jusqu’au sommet de la tour pour bénéficier de l’une des plus belles vues de Cordoue.

À l’intérieur de la tour se trouve le Museo Vivo de Al-Andalus (musée vivant d’Al-Andalus), où vous pourrez en apprendre davantage sur la riche histoire de Cordoue. Le musée vous fait remonter le temps jusqu’au Moyen Âge. Ici, vous pouvez découvrir par vous-même comment les trois religions qui dominaient la ville arrivaient à cohabiter. Le musée compte huit salles et, en les parcourant, vous découvrirez des objets tels que des outils, des peintures et des tapisseries de l’époque‌.

Mais Cordoue ne se résume pas à de vieux bâtiments, c’est aussi une ville espagnole moderne et bouillonnante. Comme le reste de la région d’Andalousie, Cordoue aime son flamenco. Connecté à l’histoire de la région, le flamenco remonterait au IXe siècle, lorsque les Roms ont migré de l’Inde vers cette région. Au fil du temps, d’autres influences provenant des cultures chrétienne, mauresque et juive ont influencé la danse et en ont fait ce qu’elle est aujourd’hui. En 2010, l’UNESCO a fait entrer cette danse au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, afin de reconnaître l’importance culturelle du flamenco pour la région et l’Espagne.

Le flamenco étant un élément essentiel de la culture andalouse, vous trouverez des bars et des festivals de flamenco dans toute la région, mais surtout à Cordoue. Tout au long de l’année, découvrez les nombreux festivals de flamenco qui s’y déroulent dans la ville. L’un des rendez-vous les plus importants est la Noche Blanca del Flamenco (Les nuits blanches du flamenco), qui a lieu en juin. Chaque année, le temps de deux soirées, Cordoue est envahie de fans de flamenco portant des tenues traditionnelles telles que des robes Gitana à pois. Le festival installe des scènes dans les lieux les plus emblématiques de la ville et, pendant ces deux nuits de folie, certaines des plus grandes stars du flamenco, au niveau mondial et local, se produisent devant des foules en délire. 

Si vous ne pouvez pas vous rendre à Cordoue en juin, de nombreux bars organisent des soirées flamenco tout au long de l’année. Le Tablao El Cardenal est l’un des spots les plus plébiscités de Cordoue pour apprécier cette forme d’art. Ouvert depuis 25 ans, le bar offre un spectacle aux fêtards tous les soirs. Le show, d’une durée de deux heures, se déroule sur le terrain de l’ancien palais de l’archevêque, à l’ombre de la Grande Mosquée. Les spectateurs savourent la représentation de cinq des danseurs les plus primés de la ville.

Si vous vous trouvez ici au mois de mai, vous allez assister à un festival de fleurs. Pendant les deux premières semaines de chaque année, les habitants de Cordoue ouvrent les portes de leurs cours privées – dont on dit qu’elles sont les plus belles d’Espagne – à l’occasion de la Fiesta des Patios (festival des patios de Cordoue). Pendant 12 jours, vous pourrez jeter un coup d’œil dans ces cours espagnoles typiques et admirer les fleurs colorées qui pendent des murs et débordent des balcons. Chaque année, vous pouvez emprunter différents parcours qui sillonnent à travers la myriade de cours.

Cordoue

Où dormir à Cordoue ? 

Soho Boutique Córdoba
Le Soho Boutique propose une halte moderne et calme dans cette ville ancienne. Cet hôtel chic se trouve au cœur de Cordoue, à quelques pas des plus grandes attractions de la ville, notamment la Grande Mosquée et le Temple Romain. À l’intérieur de l’hôtel, du mobilier moderne agrémenté de touches classiques vous attend. Toutes les chambres présentent un design contemporain avec des murs colorés et un mobilier instagrammable. Plongez dans la piscine sur le toit ou nagez une ou deux longueurs pour combattre la chaleur de l’été.

Eurostars Patios de Córdoba
L’un des rares Eurostars de Cordoue, le Patios de Córdoba, met en synergie le design espagnol moderne et les influences anciennes qui quadrillent la ville. Vous pouvez le constater dans l’impressionnant hall de l’hôtel, qui comprend trois cours intérieures, dans un style typiquement andalou, avec des arches et des sols carrelés. Les chambres sont conçues de manière simple avec des accents qui rappellent l’histoire de la région. Des coussins à motifs, des murs en pierre et des accessoires déco plantent le décor. Depuis le toit-terrasse, vous pourrez profiter de la vue sur la tour de la mosquée. 

Cordoue