Amitié

Bienvenue dans la nouvelle édition du magazine The Window Seat. Ce mois-ci, nous nous intéressons à l’amitié et découvrons comment le voyage renforce et développe nos relations.

Francfort-sur-le-Main est la capitale financière de l'Allemagne. Crédit : Jan Philipp Thiele/Unsplash

Francfort-sur-le-Main : votre guide urbain

D'une panoplie de bars traditionnels servant le typique apfelwein aux musées de classe mondiale, la ville allemande est une destination idéale pour un city break

Munich a ses traditions bavaroises, Hambourg son port, et Berlin peut s’enorgueillir de posséder l’une des scènes artistiques et culturelles les plus vivantes d’Europe. Francfort, en revanche, est depuis longtemps la capitale financière de l’Allemagne, ce qui lui vaut une réputation qui pourrait souvent, et à tort, la placer en bas de la liste des destinations à visiter. C’est toutefois un endroit étonnamment propice pour un week-end de visite avec une abondance de musées, des bars chaleureux et accueillants qui servent la boisson locale emblématique, l’apfelwein (vin de pomme), et bien plus encore. Le statut commercial de la ville la rend également remarquablement cosmopolite, tandis que les touristes pourront trouver des offres très alléchantes dans les hôtels qui sont très peu fréquentés le week-end.

Francfort

Où se régaler les papilles à Francfort-sur-le-Main ?

Les restaurants de Francfort offrent une gamme de choix allant des restaurants chics et modernes aux pubs décontractés. Où que vous mangiez, vous devrez forcément goûter aux spécialités locales de Francfort : sauce verte (faite avec sept herbes différentes, des œufs et de la crème aigre), Handkäs mit Musik (fromage mariné dans des oignons et du vinaigre) et, bien sûr, les légendaires saucisses de Francfort.

Un bon point de départ pour commencer à explorer la scène culinaire de Francfort est la Fressgass, le nom informel de la Grosse Bockenheimer Strasse, qui s’étend entre deux places ; l’Opernplatz et la Hauptwache. La zone piétonne, longue de plusieurs kilomètres, est bordée d’épiceries fines, de cafés, de bistros et de boulangeries. L’épicerie fine Meyer’s, ouverte en 1948, s’est placée en pionnier et constitue toujours un bon point d’arrêt pour acheter des cadeaux gourmands, des vins locaux ou les fameuses saucisses. En 1996, l’épicerie a été rejointe par un restaurant, dont les tables dépassent sur la rue les jours de beau temps. Le menu change fréquemment, mais vous pouvez vous attendre à des pâtes, des steaks et une variété de plats de poisson. Le service peut parfois être lent, mais n’oubliez pas que la raison principale de la visite de Meyer’s soit son emplacement. Vous apprécierez donc probablement le fait de ne pas être pressé avec un déjeuner tranquille.

Francfort est entourée des principales régions fruitières d’Allemagne, et une grande partie des pommes qui en proviennent finissent par être transformées en apfelwein. Le meilleur endroit pour déguster cette boisson caractéristique de Francfort est Sachsenhausen. Bien qu’elle ait longtemps été absorbée par la ville de Francfort, Sachsenhausen a été, pendant la plus grande partie de son histoire, une ville à part entière. Même si une grande partie de Francfort a été rasée pendant la Seconde Guerre mondiale, les beaux bâtiments à colombage et les rues pavées de Sachsenhausen ont, pour la plupart, été épargnés. Aujourd’hui, elle offre un contraste saisissant avec les gratte-ciels du cœur commercial de l’Allemagne. Selon de nombreux témoignages, il y a environ 100 bars à apfelwein à Sachsenhausen. L’un de nos favoris pour commencer votre tournée de dégustation est Adolf Wagner, qui propose de l’apfelwein, et seulement de l’apfelwein, pas de bière, depuis 1931.

Que faire, que voir à Francfort-sur-le-Main ?

L’histoire de Francfort en tant que principal centre de commerce en Allemagne et même en Europe remonte à plusieurs siècles. La première foire s’y est tenue au XIIIe siècle et la bourse a été créée en 1585, mais son importance en tant que capitale culturelle de l’Allemagne n’est pas aussi bien connue. Avec une soixantaine de musées, seule Berlin la surpasse.

La ville de Francfort s’enorgueillit d’une abondance de musées et de bars. Crédit : Shutterstock

Première étape : le Musée historique, qui couvre le développement de Francfort depuis les premières colonies celtes et germaniques jusqu’à nos jours. L’histoire de la construction de la ville moderne, après que la ville ait été presque entièrement rasée pendant la Seconde Guerre mondiale, est particulièrement fascinante. Les bâtiments du musée eux-mêmes donnent un aperçu de l’histoire de Francfort, avec cinq structures différentes couvrant quelque 800 ans.

Le musée le plus important et le plus célèbre de Francfort est le Städel, situé de l’autre côté du Main, sur un tronçon du Main connu sous le nom de Museumsufer. Les plus de 100 000 œuvres du Städel couvrent sept siècles et si des artistes allemands tels que Lucas Cranach l’Ancien, Albrecht Dürer et Ernst Ludwig Kirchner sont bien représentés, la collection couvre toute l’Europe, et au-delà. Vous y trouverez également des œuvres de Rembrandt, Degas, Warhol et bien d’autres. La galerie Portikus, située sur une île au milieu du Main, se concentre sur les artistes allemands et internationaux actuellement en activité.

Depuis au moins 1150, Francfort abrite une importante communauté juive ; la deuxième après celle de Berlin. Bien que l’Holocauste l’ait dévastée, avec 11 000 résidents juifs envoyés dans des camps de concentration, on estime que 7 000 Juifs vivent aujourd’hui dans la ville. Le site principal du musée juif est actuellement en cours de rénovation et devrait rouvrir à l’automne 2020, mais un second site, le Museum Judengasse, comprend les vestiges de maisons situées dans le ghetto juif d’origine. Situés à proximité, les deux cimetières juifs de la ville témoignent également de la longue histoire de la communauté et de sa survie au cours du XXIe siècle.

La richesse culturelle de Francfort dépasse les murs et les musées. L’Alte Opera House, qui a ouvert ses portes en 1880, puis a été reconstruit et rouvert en 1981, propose un calendrier de spectacles très chargé, la plupart classiques, mais aussi des incursions dans le jazz, la comédie musicale et d’autres genres.

L’agenda de Francfort est rempli de diverses foires commerciales, allant de l’automobile et de la technologie optique à la foire annuelle du livre de renommée mondiale en octobre, qui attire des bibliophiles du monde entier.

Où dormir à Francfort ?

Toyoko Inn Frankfurt am Main Hauptbahnhof
Certaines des meilleures options d’hôtels de Francfort se trouvent près de la gare, située au centre. Le Toyoko Inn Frankfurt am Main Hauptbahnhof arbore un décor thématique japonais quelque peu surprenant, bien que très librement interprété. Les chambres sont petites, mais conçues pour une efficacité maximale. Les raisons de découvrir cet hôtel sont le prix et l’emplacement de ce dernier.

Francfort

Maingau
Si vous voulez dormir au cœur de Sachsenhausen, Maingau est un bon choix. Cet hôtel est à la fois central, avec de nombreux bars servant de délicieux apfelwein à quelques pas, et situé dans une rue latérale donnant sur un parc, ce qui offre un calme précieux. La place Römer (le cœur de la ville historique de Francfort) et de nombreux musées de premier plan sont également accessibles à pied. Les 73 chambres de cet hôtel familial ont toutes été rénovées dans un style contemporain discret, et le généreux buffet de petit-déjeuner est l’un des points forts pour de nombreux clients. Comme dans de nombreux hôtels de Francfort, les tarifs du vendredi au dimanche sont souvent nettement inférieurs à ceux du lundi au jeudi, bien que Sachsenhausen soit le plus animé le week-end.