Les Jeux de Pékin 2022 approchent à grands pas. Mettez-vous dans l’ambiance des jeux olympiques ! Crédit : Shutterstock

En route pour l’or : fêtez les Jeux olympiques d’hiver 2022 dans les anciennes villes d’accueil

Alors que les Jeux de Pékin 2022 approchent à grands pas, mettez-vous dans l'ambiance en visitant ces destinations olympiques européennes

Published 01/15/2022 by Becky Mumby-Croft

Peu de temps après les Jeux olympiques d’été par rapport à d’habitude (on dit merci à la pandémie), les Jeux olympiques d’hiver 2022 débuteront bientôt. Attendez-vous à un événement spectaculaire à Pékin, où les meilleurs athlètes du monde s’affronteront à des températures négatives, dans des disciplines telles que le patinage artistique, le patinage de vitesse, le hockey sur glace, le ski, le curling et le snowboard.

Il pourrait être difficile de se rendre en Chine, mais nous avons choisi cinq destinations qui ont déjà accueilli les Jeux olympiques d’hiver en Europe et où vous pourrez vous mettre dans l’esprit olympique. 

Chamonix, France
En 1924, la station alpine française de Chamonix a organisé les tout premiers Jeux olympiques d’hiver. Le Comité Olympique a choisi cette commune en raison de sa réputation en matière de ski et de sa gare, arguments que nous validons à 100 % ! Plus de 10 000 spectateurs ont assisté à ces premiers Jeux d’hiver, ce qui en fit un énorme succès.

Il ne reste plus grand-chose de ces premiers Jeux olympiques d’hiver, mais vous pouvez toujours vous mettre dans l’ambiance en allant skier au Mont-Blanc. Ses pistes poudreuses réjouissent les débutants comme les skieurs les plus expérimentés. Avec ses pistes classées par niveau, tout le monde peut en profiter. 

Si vous préférez vous imprégner de l’atmosphère environnante, rendez-vous dans l’un des nombreux bars de Chamonix pour une pause après une bonne journée de ski. Notre adresse préférée est le Bar Du Moulin, un petit établissement aux plafonds bas en bois et aux murs en pierre. Prenez un verre et faites la fête comme si vous veniez de gagner une médaille d’or.

Chamonix

Innsbruck, Autriche

Avec ses Alpes enneigées en toile de fond et ses maisons aux couleurs pastel, Innsbruck est une station idéale pour les Jeux olympiques d’hiver, qu’elle a accueillis non pas une, mais deux fois.

La première fois, c’était en 1964 et l’événement était si important que même le manque de neige n’a pas refroidi les habitants qui tenaient absolument à y assister (l’armée autrichienne a déplacé 1 169 mètres carrés de neige pour que les Jeux puissent avoir lieu) ! Innsbruck a de nouveau accueilli les Jeux en 1976 après que la ville américaine de Denver s’est désistée à la dernière minute. 

Aujourd’hui, vous pouvez toujours visiter les sites de deux des sports les plus appréciés des Jeux olympiques d’hiver : le bobsleigh et le saut à ski. Le centre de bobsleigh d’Igls permet aux conducteurs expérimentés de dévaler la piste à une vitesse pouvant atteindre 120 km/h.

Si vous préférez regarder plutôt que pratiquer, visitez le tremplin de saut à ski d’Innsbruck. Restauré par l’architecte irako-britannique Zaha Hadid en 2002, cet édifice impressionnant s’élève à 250 mètres de haut et offre des vues magnifiques sur cette descente quasi verticale.

Innsbruck

Lillehammer, Norvège 

En 1994, la Norvège a accueilli pour la deuxième fois les Jeux olympiques d’hiver. Situé à deux heures au nord d’Oslo, le paysage de Lillehammer est fait pour les sports d’hiver avec ses forêts denses, ses collines ondulantes à perte de vue et suffisamment de montagnes pour satisfaire les skieurs de tous niveaux.

Si l’expression « Joie de la victoire, agonie de la défaite » résume à merveille l’esprit des Jeux olympiques, le spectacle ne s’est pas arrêté aux portes de la patinoire à Lillehammer. Souvenez-vous. La patineuse artistique américaine Tonya Harding a attaqué sa rivale Nancy Carrigan et l’a mise hors course. L’affaire a fait des vagues dans le milieu du patinage artistique et Harding a été bannie de ce sport. Le scandale a ensuite été transposé dans le film Moi, Tonya avec Margot Robbie.

Redécouvrez les vestiges de Lillehammer en visitant le musée olympique norvégien. Le sanctuaire contient un assortiment d’objets provenant de Lillehammer 94, Oslo 52 et d’autres Jeux olympiques. Ne manquez pas d’essayer le simulateur de biathlon, un sport difficile qui combine le ski de fond et le tir à la carabine !

Lillehammer

Sarajevo, Bosnie  

Sarajevo faisait encore partie de la Yougoslavie lorsqu’elle a organisé les Jeux olympiques d’hiver en 1984. Premier État socialiste à accueillir les Jeux, elle a réussi à dégeler les relations glaciales entre l’Ouest et l’Est.

Huit ans plus tard, la ville a été déchirée par la guerre et le génocide qui ont ravagé les Balkans, et l’enthousiasme suscité par les Jeux fait partie du passé depuis bien longtemps. Les sites abandonnés ont été réaffectés ; la piste de luge est devenue une position d’artillerie et un hôtel olympique a été transformé en prison. 

Depuis lors, Sarajevo renaît de ses cendres. La réouverture du téléphérique du Mont Trebevic en 2018 a été vécue comme un événement symbolique. Utilisées pour acheminer les spectateurs vers les sites olympiques, les cabines sont décorées du drapeau bosniaque et des couleurs olympiques. Prenez le téléphérique depuis la vieille ville et explorez le mont Trebevic. Vous pouvez observer la piste de luge, revisitée par des graffeurs. 

Sarajevo

Turin, Italie 

Dans le nord de l’Italie, Turin a été la dernière ville d’Europe centrale à organiser les Jeux olympiques d’hiver en 2006. Contrairement à ses prédécesseurs, la ville a adopté une approche différente : au lieu d’accueillir les Jeux en dehors de la ville, Turin a réparti les épreuves entre les montagnes voisines et la ville elle-même. 

L’événement a été très apprécié du public, et ce fut l’une des éditions des Jeux olympiques d’hiver les plus populaires de tous les temps. Les Italiens se sont même mis au curling ! Avant d’accueillir les Jeux, la ville attirait environ 1 million de touristes par an, mais aujourd’hui, 6 millions de curieux la visitent chaque année.

Dirigez-vous vers la Piazza Castello, où se sont déroulées les cérémonies de remise des médailles, ou utilisez la ville comme porte d’accès vers la Via Lattea, les pistes où se sont disputées les épreuves de ski et de snowboard. Et si vous adorez les Jeux olympiques d’hiver, visitez Turin pour vous mettre dans l’ambiance des prochains Jeux olympiques d’hiver de 2026, qui se dérouleront dans la ville voisine de Milan !

Turin