Sillonner en train à travers la beauté sauvage du Canada est une expérience unique en son genre. Crédit : VIA Rail

Voyager à travers le Canada en train

Appréciez chaque minute de votre voyage en train avec VIA Rail de Toronto (Ontario) à Vancouver (Colombie-Britannique)

Published 10/07/2022 by Becky Mumby-Croft

Avec ses sommets majestueux, ses vastes prairies et ses villes modernes, le Canada possède l’une des topographies les plus dynamiques au monde. Ajoutez à cela une population chaleureuse et une culture de l’ouverture et vous obtenez une destination de rêve, surtout si vous voulez la découvrir en train d’un océan à l’autre. La compagnie ferroviaire publique du Canada, VIA Rail, vous emmène de Toronto, la plus grande ville du pays, à travers les vastes prairies et les majestueuses Rocheuses jusqu’à la côte ouest tempérée (et inversement). C’est l’un des voyages en train les plus appréciés au monde.

Sans faire trop d’arrêts, la Canadienne (le nom du parcours) met environ quatre jours pour traverser le continent. Toutefois, nous vous suggérons de prendre votre temps et de faire des étapes dans certaines petites villes, certains villages et certains parcs nationaux du Canada. 

Paysages magnifiques à perte de vue, ronronnement relaxant des locomotives… c’est le moment de vivre une aventure canadienne épique.

Billets pour Canada

Toronto 

Avant de partir à l’aventure, prenez une journée pour profiter des sites touristiques de Toronto. Véritable creuset multiculturel débordant d’immeubles modernes et où vous risquez toujours de croiser le rappeur Drake, Toronto possède de nombreux sites historiques ainsi que des musées. En vous promenant, vous aurez toujours une vue sur la tour CN, et pour ceux qui n’ont pas le vertige, un voyage au sommet offre des panoramas époustouflants sur les quartiers tentaculaires de la mégapole. Si vous aimez le sport, regarder les Maple Leafs de Toronto jouer au hockey à la Scotiabank Arena est un must.

Avec les nombreuses cultures qui cohabitent ici, la capitale de l’Ontario offre une multitude de cuisines qui vous mettront l’eau à la bouche. Rendez-vous au Chef’s Hall, dans le centre-ville de Toronto, un espace commercial géré par les chefs les plus avant-gardistes de la ville. Dans le Chef’s Hall, vous trouverez une série d’étals offrant un aperçu de la diversité de la scène culinaire de Toronto. Avec son atmosphère bouillonnante, c’est l’endroit où l’on trouve les gastronomes les plus cool de Toronto. Les échoppes changent régulièrement mais, si possible, rendez-vous au Ramen Isshin et essayez le Shoyu à l’ail rôti, une soupe riche et soyeuse servie avec des nouilles ondulées et du chashu de poitrine de porc. 

De Toronto à Winnipeg

Depuis les années 1960, les trains de la compagnie VIA Rail partent de la gare Union de Toronto, située dans le quartier d’affaires de la ville. L’endroit où vous montez dans le train dépend de la classe que vous avez réservée. Alors, vérifiez bien votre billet ! Quelle que soit la classe, tous les passagers ont accès aux wagons de restauration et au Skyline, un wagon doté de fenêtres supplémentaires qui vous permet de profiter davantage des vues épiques du Canada.

Alors que le train vous éloigne du centre animé de Toronto, regardez la tour CN s’enfoncer lentement dans l’horizon. À mesure que la métropole disparaît dans le décor, elle est progressivement remplacée par le Bouclier canadien, une masse continentale qui s’étend sur le Canada et le nord-est des États-Unis. Le train serpente à travers des zones humides marécageuses qui se transforment en lacs placides reflétant les vastes cieux. Au fil des kilomètres, vous traverserez des forêts boréales avec des sapins imposants qui vous donneront l’impression d’être une fourmi. Si vous réussissez à vous échapper de l’effet hypnotisant qu’a ce paysage qui défile sur les voyageurs, offrez-vous un brunch à base de saumon fumé et d’œufs brouillés dans le wagon de restauration.

Le trajet de Toronto à Winnipeg dure environ 36 heures, mais il comporte quelques courtes haltes en cours de route, dont Sioux’s Lookout. Profitez de ces arrêts pour vous dégourdir les jambes, ou faites même une pause si vous le souhaitez.

Winnipeg, dans la province du Manitoba, alias la « Porte de l’Ouest », est une ancienne ville industrielle. Lorsque le chemin de fer s’est étendu à cette partie des prairies canadiennes dans les années 1800, Winnipeg a connu l’effervescence, entre les usines qui s’y installaient, et le tourisme qui s’y développait. Aujourd’hui, les habitants lui ont donné un petit nom  « Peg ». Connue comme l’une des villes les plus froides du monde, Winnipeg propose de nombreuses activités culturelles en intérieur. La ville abrite le Royal Winnipeg Ballet du Canada, le Royal Manitoba Theatre Centre et de nombreux autres musées et sites du patrimoine culturel qui méritent un détour. Avant de reprendre le chemin du Canada, arrêtez-vous au cinéma pour assister à une superproduction telle que Network ou Les Trois Mousquetaires. 

De Winnipeg à Saskatoon

En quittant Winnipeg, vous laisserez derrière vous les lacs infinis et les fougères imposantes du Manitoba pour entrer dans le cœur et l’âme des prairies canadiennes. Ici, vous vous émerveillerez devant les champs d’herbe et de blé qui s’étendent à perte de vue. De temps en temps, quelques fermes ou petites enclaves apparaissent au fur et à mesure que le train traverse le grenier à blé du Canada. Ces vastes plaines vous feront sortir du Manitoba et entrer sans transition dans le Saskatchewan. Au cours de votre voyage, une voix se fait entendre de temps en temps et vient expliquer l’importance de la région pour le pays.

À Saskatoon, dans le Saskatchewan, vous aurez envie de faire un détour. Les gratte-ciel en verre se disputent l’espace avec les grands arbres. Saskatoon est traversée par la rivière Saskatchewan et huit ponts relient les deux rives. C’est pour cela que les habitants l’appellent le « Paris des Prairies ». 

Saskatoon tire son nom d’une baie qui pousse localement. Ce fruit d’un violet profond propose une saveur unique qui ressemble, dit-on, à celle de la myrtille, mais avec une note finale sucrée et qui rappelle l’amande. La ville aime sa spécialité locale et vous trouverez partout ici des pâtisseries proposant leurs propres puddings à base de baie de Saskatoon.

Pour profiter pleinement de ce trésor de la nature, laissez le centre-ville derrière vous et rendez-vous à la Berry Barn. À votre arrivée, vous trouverez une ferme idyllique consacrée à cette baie bien-aimée. Au magasin de la ferme, vous pouvez acheter des baies congelées à emporter, mais ce n’est peut-être pas la meilleure chose à faire dans un train ! Savourez plutôt une part de tarte aux baies de Saskatoon, une tarte à base de pâte brisée garnie de baies de Saskatoon et servie avec de la crème glacée, dans leur restaurant.

Billets pour Canada

De Saskatoon à Edmonton

En quittant Saskatoon, vous vous trouvez à mi-chemin de votre expérience du Canada en train. Les vastes champs dorés des prairies défilent sous vos yeux et se transforment petit à petit en collines ondulantes et verdoyantes où les rivières agiles rencontrent des étendues d’eau grasses et marécageuses.

C’est au cours de cette partie de votre trajet en train que vous traverserez le pont à tréteaux de la voie ferrée, non loin de la ville de Fabyan. Construit en 1908, cet imposant pont en acier mesure 845 mètres de long et s’élève à 60 mètres au-dessus de la rivière Battle. C’est ici que se matérialise la frontière entre la Saskatchewan et l’Alberta, la quatrième plus grande province du Canada. À mesure que vous vous rapprochez de sa capitale, Edmonton, la vaste rivière Saskatchewan Nord apparaît le long de la voie ferrée et vous accompagne dans le centre de la ville.

Edmonton peut avoir la réputation de n’être qu’un carrefour avec les extrémités nord du Canada et l’impressionnant parc national de Jasper, mais cela vaut vraiment la peine de rester un jour ou deux pour explorer la ville natale de Michael J. Fox.

Premier arrêt : l’Art Gallery of Alberta, un bâtiment impressionnant qui met en valeur les œuvres qu’il abrite. La rivière de la ville et les aurores boréales ont inspiré l’architecte Randall Stout, un protégé de Frank Gehry, pour la conception des bâtiments en forme de cube et des courbes en acier de la galerie. Cette impressionnante prouesse architecturale abrite près de 8 000 œuvres d’art, principalement d’artistes canadiens.

Le soir, rendez-vous sur Whyte Avenue, juste au sud du centre. Cette rue pittoresque est aujourd’hui une zone patrimoniale et regorge d’immeubles d’habitation en bois pittoresques de deux étages seulement. À quelques pas de l’université d’Edmonton, l’avenue se caractérise par une atmosphère détendue et bohème avec de nombreux cafés indépendants et des boutiques.

D’Edmonton à Jasper

Après la pause détente à Edmonton, il est temps d’en prendre plein la vue. C’est ici que vous apercevrez pour la première fois les Rocheuses canadiennes.

La chaîne de montagnes la plus impressionnante du Canada s’étend sur 4 828 kilomètres et tient une place particulière dans le cœur des Canadiens comme des Américains. Depuis la fenêtre du train, ces montagnes semblent sorties de nulle part au beau milieu du vaste ciel bleu. Le train circule en tandem le long de la rivière Athabasca, avec les superbes sommets montagneux qui se profilent de l’autre côté.

La rivière cède la place à de gigantesques lacs d’eau douce, où l’on peut apercevoir les reflets des montagnes en forme d’emoji dans les eaux calmes. Avec des vues comme celles-ci, n’hésitez pas à vous rendre dans le wagon Skyline.

La gare de Jasper est un pittoresque pavillon ferroviaire ombragé par les Rocheuses et constitue le point d’entrée de la compagnie VIA Rail dans le plus grand parc national du Canada. Même si vous êtes plutôt un citadin, vous avez tout intérêt à adopter le mode de vie de l’aventurier dès votre arrivée. Le parc national de Jasper est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et possède un éventail impressionnant de merveilles naturelles et artificielles. Le lac Maligne, un lac alimenté par les glaciers, est impressionnant, tout comme le Glacier Walk, une passerelle en verre qui s’élève à 279 mètres au-dessus du sol. Une multitude d’animaux sauvages attendent d’être repérés, comme des grizzlis, des élans et des mouflons canadiens.

De Jasper à Kamloops

Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas encore vu le dernier sommet des Rocheuses. En quittant la gare de Jasper, le train continue à travers le parc national. Vous passerez d’abord par des tunnels creusés dans les montagnes, puis vous emprunterez le Yellowhead Pass (Col Tête-Jaune), un col qui traverse le Continental Divide.

Au fur et à mesure que vous avancez dans ce pays imaginaire, les vastes lacs deviennent presque turquoise et les nuages s’attardent délicatement près des flancs des montagnes. C’est sur ce tronçon que le train passe devant le Mont Robson, le point culminant des Rocheuses – espérons que les nuages ne cacheront pas sa présence majestueuse !

Juste avant d’arriver à Kamloops, vous passerez par Pyramid Falls, qui doit son nom à la façon dont l’eau éclabousse la roche en formant un triangle. Vous suivrez ensuite la rivière North Thompson jusqu’à Kamloops. Autre destination pour les amateurs de plein air, cette petite ville offre de nombreux sentiers de randonnée et terrains de golf.

Vous pouvez également profiter de votre séjour à Kamloops pour vous renseigner sur les Premières Nations du Canada. Connus sous le nom de Tk’emlúps te Secwe̓pemc, les autochtones de la région jouent un rôle actif dans la politique et le bien-être de la ville. Le Secwepemc Museum est un parc dédié à la protection de la culture et de la langue du peuple Secwepemc. Le musée s’étend sur plus de quatre hectares et regorge de sentiers et d’expositions instructives expliquant l’histoire des Secwepemc. 

Billets pour Canada

De Kamloops à Vancouver

Vous arrivez au dernier tronçon de votre extraordinaire voyage en train à travers le Canada. Le paysage que vous venez d’admirer se démarque totalement de cette région, une topographie plus sèche, presque aride. Maintenant que vous êtes en Colombie-Britannique, cette partie du voyage vous semblera très courte, puisqu’elle ne dure que six heures.

Le train passe devant le lac Kamloops, une longue étendue d’eau qui se jette dans la rivière Thompson. Après en avoir contourné les limites, le train fait son dernier effort pour atteindre Vancouver, entre montagnes, mer et étendue urbaine.

Métropole dynamique, Vancouver propose toute une série d’activités pour vous occuper, de l’excellente cuisine du Pacifique au kayak sur la rivière en passant par les cafés branchés. Laissez les gratte-ciel du centre-ville derrière vous et allez vous promener à Gastown, le plus vieux quartier de la ville. Déambulez dans les rues pavées et admirez les pittoresques bâtiments victoriens. Prenez un selfie à la Steam Clock, une horloge comtoise fonctionnant à la vapeur, puis dirigez-vous vers le Mirador de Vancouver, une structure brutaliste imposante qui offre une vue à 360 degrés de la ville.

Une fois que vous aurez goûté à tous les plaisirs de Vancouver, la question qui se pose est la suivante : où le train vous mènera-t-il ensuite ?

Voyager à travers le Canada en train : conseils utiles

  • Le train canadien propose trois classes différentes, à savoir la classe économique, la classe Sleeper Plus et la classe Prestige.
  • La classe économique n’offre que des sièges, donc ce choix peut devenir ‌inconfortable au bout de quelques jours !
  • VIA Rail partage ses voies ferrées avec des trains de marchandises. Malheureusement, les retards ne font pas exception.
  • Si vous achetez un billet direct de Toronto à Vancouver (ou vice-versa), vous ne pouvez pas monter et descendre à votre guise. Pour ce faire, vous devrez acheter des billets individuels pour chaque arrêt.
  • Si vous ‌décidez de faire une halte lors de votre voyage en train de Toronto à Vancouver, prévoyez au moins 24 heures entre les trajets pour éviter tout problème à cause de retards.
  • Veillez à réserver tous vos billets avant le début de votre voyage, afin de vous assurer une place dans les trains.